PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579

La CENI a ouvert le bureau de réception des candidatures (BRC) pour les élections législatives 
La revue africaine d'environnement  et d'agriculture procédera à la publication d un nouveau numéro  VOL. 6, N°2,Juin 2023, ce 30 juin 2023

Publié le 23-04-2024 à 09:16:52 Actu Societe

Terreur cadastrale à Kinshasa : Un réseau mafieux spolie une résidence, alerte à la justice

Y a-t-il une justice sur cette terre ? que représente-t-elle ? Questions si souvent posées et jamais vraiment répondues ! À l'heure où une citoyenne est victime de l'injustice en république démocratique du Congo. Une série de corruption orchestrées par ceux qui veulent sa peau, le mal, il faut le remédier.

Tout se passe à Kinshasa la capitale congolaise précisément dans la commune de Gombe sur boulevard colonel Tshatshi où Madame LOMANI ZINGA propriétaire de la parcelle n°68 sur la dite avenue, est la cible d'un réseau mafieux des acteurs nationaux tout comme étrangers qui dans le but de spolier sa résidence.

Selon les informations reçues par des sources d'une de foi cette parcelle fait objet de litige, a été «légalement acquise par Madame Zinga en 1996. Nonobstant cela, au mois de décembre 2017 son certificat d'enregistrement a été annulé frauduleusement par Gaby NTELA, alors Conservateur des titres immobiliers de la Gombe, sous l'influence de son oncle, Monsieur LUMEYA, ministre aux Affaires foncières à l'époque. Cette annulation a été effectuée pour favoriser CHADI ARBID, un sujet libanais, et Nicole TUMBA ASINA MAYANI, de nationalité congolaise, dans leur quête illégitime de possession» nous confient les sources

Nul n'est au déçu de la loi dit-on cette citation n'a jamais été à l'ordre du jour pour ce réseau mafieux, un groupe des personnes qui enfreint la loi, spolient et se donnant privilège d'avoir mains mise sur la justice congolaise ainsi que le financement des groupes armés dans l'Est de la RDC pour maintenir la crise dans cette région du Grand Kivu.


Le dossier de cette propriétaire résidant Madame LOMANI ZINGA, à Kinshasa est le fruit de la corruption foncière exaspérée. Il. ne suffit pas de dire que le mal est profond, la justice doit faire sa part pour trancher.

Après la nomination de Monsieur LUMEYA à la tête du ministère des Affaires foncières et de son neveu, Gaby NTELA, à la circonscription foncière de la Gombe, a engendré le début de ma tragédie où parler des principes de justice et d'équité devient synonyme de l'agonie, un faux certificat d'enregistrement a été établi par ces tenants qui sèment la désolation parmi les propriétaires reconnus par l'état congolais.

Ce réseau mafieux, composé d'expatriés et de complices locaux, ne se contente pas de spolier des terrains. Ils se vantent de contrôler la justice et les institutions, alimentant ainsi un cycle vicieux d'enrichissement illicite et de sous-développement. Les fonds acquis par ces moyens frauduleux sont soupçonnés de financer les conflits armés à l'Est du pays, perpétuant l'instabilité et la souffrance.

Justice comme maître abord sur le dossier.


Madame LOMANI ZINGA, propriétaire de la parcelle n°68 du boulevard Colonel Tshatshi, en est victime des tortures Psychologie par ce réseau mafieux des expatriés qui prônent la spoliation foncière comme étant le «crédo» dépositaires des documents frauduleux et des transactions douteuse, ce réseau mafieux s'étant aussi à l'intimidation.

Selon les sources Madame LOMANI ZINGA a refusé à plusieurs reprises de céder sa parcelle à un prix dérisoire, estimé à 200 000 $Usd, alors que la valeur nette serait de 4 millions $Usd, Madame Zinga a vu des engins lourds envahir sa propriété, prêts à démolir tout sur leur passage. Cette agression brutale est le fait d'un réseau mafieux qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins.

Sous pression et victime des traumatismes sur le dossier parcellaire cette situation ayant affectée Madame LOMANI ZINGA qui présentement se trouve à Belgique , où elle reçoit à présent des soins appropriés.

L'état et la société civile comme viseurs .

Ayant constaté un caractère sapide sur le dossier, l'état congolais et la société civile sont conviés à panser la plaie la de cette affaire de spoliation pour passer dans une nouvelle dynamique et lutter contre la corruption foncière e en république démocratique du Congo

Cette situation en est pas la première, la date depuis une belle lurette en république démocratique du Congo, disant avant l'avènement du régime en place, ce réseau mafieux bénéficie d'un appui fort des certains hommes politiques du pays « Avant Kabila égal après Kabila» une expression tant usitée pour prouver leurs ténacité dans des tels dossiers, cela démontre visiblement le sabotage des lois du pays. Justice Pour LOMANI ZINGA Stop spoliation Foncière

Lu par: 1475 Personnes



Martin Ekama

PLACER VOS
ANNONCES ICI

CONTACTEZ NOUS
au +243 977 868 579




Commentaires par article

Restez chez vous
Covid-19